vi_fondation

 

[columns] [span4]

visuel_feuvert02

 

 

[/span4][span8]

 

LE PROJET DES JEUNES

 

L’équipe éducative Jeunesse Feu Vert du 11ème arrondissement accompagne un groupe de jeunes de 15 à 19 ans qui s’investit depuis deux ans sur des actions citoyennes et solidaires : accueil à la journée des solidarités du 11ème arrondissement, participation à des vides greniers et au marché solidaire sur le quartier, nettoyage de plage, animations en partenariat avec l’association Les Petits Débrouillards sur le quartier et cet été à Brest, en pied d’immeuble et lors des Jeudis du port …

Les jeunes, accompagnés par la Fondation, préparent un chantier de solidarité international au Cambodge, en partenariat avec l’association Pour un sourire d’enfants (PSE). L’objectif de cette association est de sortir les enfants qui travaillent sur les décharges, de les nourrir et de les scolariser. Les jeunes accompagnés par la Fondation Jeunesse Feu Vert vont proposer, à la demande de PSE, des animations sur les temps extra scolaires aux enfants qui restent à l’internat sur le centre. Deux types d’animations sont prévus :

–       Des animations scientifiques avec l’association Les Petits Débrouillards ;

–       Des animations autour du respect de l’environnement (activité autour de la récupération d’objets jetés).

Ces supports devraient permettre l’échange malgré l’obstacle éventuel de la langue. Le groupe de jeunes sera logé dans l’internat avec les jeunes cambodgiens, au rythme de vie de ce lieu.

Ainsi, ils vont pouvoir partager des moments de vie et découvrir et s’ouvrir, les uns les autres, à leur culture respective.

 

 

LA FONDATION

 

En 1957, Robert Steindecker – homme de conviction – crée l’association qui deviendra quelques années plus tard « Fondation Jeunesse Feu Vert » et sera reconnue d’utilité publique en 1977.

La Fondation s’est donnée pour mission d’aider des jeunes et des familles en difficultés économiques, sociales et d’insertion professionnelle.   Les valeurs qui animent la Fondation,  et ceux qui y travaillent, sont les mêmes depuis 1957 : un engagement éducatif indéfectible vis-à-vis des jeunes, un professionnalisme sans faille, l’indépendance, la solidarité, la tolérance et le respect de la diversité.

Les 12 équipes éducatives de prévention spécialisée interviennent dans 5 arrondissements parisiens : le 11ème, le 12ème, le 14ème, le 19ème et le 20ème.

 

 

SA MISSION

 

Le service de prévention spécialisée 75 contribue à la réduction des phénomènes d’inadaptation sociale des jeunes. Ses premières équipes éducatives ont été mises en place en 1957. Il en compte aujourd’hui 10, qui interviennent sur des territoires définis dans les 11e, 14e, 19e et 20e arrondissements.

Par leur présence sociale, les équipes ont pour vocation d’aider les jeunes en risque d’exclusion et de marginalisation, de leur redonner confiance et de les réconcilier avec leur environnement et avec la société. Elles axent leur travail sur la prévention et interviennent dans de nombreux domaines de la vie des jeunes.

 

 

SON PROJET ÉDUCATIF

 

Présence – dialogue avec les jeunes dans l’espace public

Les éducateurs agissent sur un principe de libre adhésion des jeunes et de leur famille. Ils interviennent dans la rue, les squares, les proches d’immeubles, les cages d’escaliers et dans les espaces commerciaux. Leur présence stable, régulière et constante permet d’instaurer une véritable relation qui autorise la conduite d’actions en profondeur, qu’elles soient individuelles ou collectives. Le rôle de l’éducateur est structurant. Il représente aussi un rappel aux règles sociales.

 

Accompagnement

L’acte éducatif, dans sa dimension sociale, représente un subtil équilibre entre l’accompagnement de la personne ‒ qu’il s’agit de rendre autonome ‒ et son intégration dans la société. L’action des éducateurs s’inscrit sous la forme d’activités régulières ou ponctuelles, d’organisation de loisirs, de camps et de chantiers éducatifs. Toutes ces actions servent de supports à la relation éducative individualisée, tout en agissant sur des groupes.

L’accompagnement individuel est l’un des prolongements du travail de rue. Il consiste à apporter au jeune une aide concrète dans le cadre d’un soutien psycho affectif, qui lui permet de comprendre la nature de ses liens et de ses rapports aux autres.

 

Réussite scolaire

Dans un environnement familial fragilisé, les enfants rencontrent très tôt des difficultés qui peuvent provoquer des conduites d’échec et les entraîner à long terme dans des processus de marginalisation et d’exclusion sociale. Que ce soit par des actions ponctuelles ou par un accompagnement au long cours du jeune et de ses parents, nous proposons prioritairement une approche de prévention des ruptures scolaires et un soutien des parents dans leur fonction éducative.

 

Insertion

Les équipes entretiennent des relations régulières avec les différents organismes spécialisés dans l’orientation, la formation et la recherche d’emploi, particulièrement les missions locales et les espaces dynamiques d’insertion.

Des chantiers éducatifs organisés durant l’année permettent également de sensibiliser les jeunes au travail et de les préparer, en les valorisant, aux exigences de la vie professionnelle.

 

Santé

Sans se substituer aux spécialistes, les équipes interviennent auprès des jeunes présentant des conduites addictives. Le dialogue avec les jeunes et l’information restent les meilleures armes préventives. Les éducateurs orientent et accompagnent les jeunes vers les structures des soins appropriées. Ils fournissent les informations nécessaires au développement de la vie psycho-affective des adolescents et des adolescentes avec une attention particulière concernant la prévention du Sida, en aidant chaque jeune à se respecter tout en respectant l’autre.

 

Pour en savoir plus sur l’histoire de la Fondation Feu Vert, et son action, rendez vous sur leur site ici !

[/span8][/columns]